Kingdom Hearts World
Administrateurs : Chaos-ark, Paine, Tamiat
 
 Kingdom Hearts World  Les Mondes  Port royal 

 Prison Del Pero

Nouveau sujet   Répondre
 
Bas de pagePages : 1  
Zolong
Initié/e
Zolong
524 messages postés
   Posté le 22-01-2008 à 19:40:57   Voir le profil de Zolong (Offline)   Répondre à ce message   Envoyer un message privé à Zolong   

Une vieille prison anglaise, froide et austère. Ici sont amenés les pires forbands des îles avoisinnantes, où il seront condamnés à une mort simple et rapide : la corde...

-Ce qu'on cherche est ICI?

Cette forteresse était l'une des pires prisons que Zolong n'avait jamais vu : rien que sa façade évoquait la peur et la mort dans cette nuit sans lune, et des cages était accrochées ça et là, contenant les cadavres des pires malfaiteurs de ces mers, qui, désormais, servaient de pature aux corbeaux. Le seul point d'accès était un vieux ponton au bois pourri, auquel était ammaré plusieurs bateaux de la marine royale. Et au bout de celui-ci, une énorme porte en acier qui verouillait l'accès à la place forte. Des gémissements de douleur se faisaient entendre au travers des murs de pierre, anéantissant la volonté du pirate le plus endurci en quelques jours.
Zolong et Galina profitait du brouillard présent dans la zone pour se cacher des patrouilles, et observer la forteresse. L'homme avait, après la beuverie qu'il s'était faite, une sacrée gueule de bois.

-C'est quoi déjà qu'on cherche?
-La question n'est pas ce qu'on cherche, mais qui on cherche.
-Quoi,on va faire évader quelqu'un de ce bastion?
-Exactement.
-Et c'est quoi le nom?
-Eh bien..." Galina tata son menton de sa main. "Jack. Jack Sparrow."
-Jack Sparrow...Tu le connais personellement?
-Oh, t'as même pas idée...Disons que lui et moi, on avait collaboré il y a quelques années.
-Ah? Et...
-Ca, je veux pas en parler. Tiens, j'y pense...

Galina s'approcha de Zolong, la saisissant par le collier.

-Ce n'est pas "on va le faire évader", c'est "TU vas le faire évader" !
-Hein?

Il n'eut pas eu le temps de dire ouf que Galina l'avait poussé à l'eau dans un grand "plouf" sonore. Et a peine était-il remonté qu'elle avait déjà pris les rames et s'était éloigné de plusieurs mètres en quelques tours de bras, le laissant seul dans l'eau.

-Tu le reconnaitras assez vite, il est trèèèès particulier ^.^
-Gaaaaaarce! >.<
-Et n'oublies pas Zolong! A l'aube....

Elle commença alors à disparaitre dans le brouillard, passant hors de portée de vue.

-...Regardes vers l'est!
-Hé. HE HO!

Mais la seule chose qui lui répondit, c'est l'écho de sa voix dans la brume et le silence marin. En-dessous de lui s'étendaient les profondeurs abyssales , noires et effrayantes. Qui savait ce qui allait sortir de ces euax froides pour l'entrainer au fon de l'océan...Et de toute façon, il valait pas mieux s'éterniser ici : ces eaux commençaient à la geler, et il ne comptait pas se laisser emporter par le courant. La seule option qui lui restait donc était de rejoindre le seul endroit "sur" aux alentours : et malheureusement, il s'agissait du ponton raccordé à la prison. Aaaah, mais elle l'avait vraiment laché au milieu de nulle part, sans rien, enfin, juste un nom, et c'est tout.
Quelques dizaines de brasses plus tard, il avait atteint le ponton. Et il fut merveilleusement accueilli par les quelques gardes présents, sentant l'arrivée inopinée d'un nouvel invité dans leur modestes locaux.

-Ne bougez plus!" dirent-ils,
-...Et merde.

Celle-là, elle allait le payer cher....

------------------------------------------------

Après mure réflexion, le capitaine de la garde du fort avaient décidé d'avoir une petite discussion avec leur invité imprévu. Zolong fut alors enmené -les mains liées- dans le bureau de l'officier...

-Bien le bonjour, M. Metsa.
-Heeeu...Bonjour...

Le capitaine était assis là, sur un bureau somptueusement orné de sirènes, sans doute fait par l'un des meilleurs graveur sur bois qui existe dans ce monde. Des cartes et divers bibeblots étaient éparpillées ça et là sur celui-ci, tandis que la bibliothèque regorgait de livres en tout genre. Le tout était géneureusement décoré de tapis, de tableaux, de chandelier et autres : ce qui contrastait beaucoup avec le reste de la prison, humide et laide.

-Donc...Vous dite que vous étiez sur votre barque quand vous avez heurté un récif. Résultat, votre barque a coulé, et vous avez réussi à nager jusqu'ici, je me trompe?
-Non?
-J'ai un peu du mal à croire votre récit...Aucun de nos navires n'a heurté de récifs dans les environs, et pourtant, ils viennent de toutes les directions...De plus, une barque aurait du mal à toucher un récif immergé.
-Heeeu...Ben..." Zolong se retrouvait littéralement à court d'argments.
-Bien. Maintenant que je sais que vous mentez, dites-moi la vérité, et tout de suite.
-...
-Bien. Soldats!" 2 gardes entrèrent et saisissèrent le prisonnier par les bras. "Mettez moi-ça dans une cage libre, je suis sur qu'il parlera au bout de quelques jours."

------------------------------------------------

-Aaaaah, fait chier.

Dans une vieille salle humide, situé quelques étages au-dessus, se trouvait la chambre des "cages". Dans ces cages cylindriques et étroites, accrochées au plafond, où il est impossible de dormir, où l'on vous nourrit à peine, où la volonté a vite fait d'être réduite au néant, l'homme le plus endurci a vite fait de perdre la tête avant de finir pendu haut et court. De lents gémissements s'échappaient de cet endroit, endroit qui avait justement rendue la prison très réputée pour les traitements qu'elle infligeait aux pirates.
Le pauvre Zolong s'était retrouvé justement dans l'une de ses cages, un peu serré, passant els bras au travers des barreaux pour se donenr un peu d'espace. D'abord Galina qui la lachait comme une malpropre, et maintenant cet enfoiré de capitaine qui l'envoyait rejoindre les pire forbands de ce monde...Tout allait bien dans le meilleur des mondes, décidemment.
Quelques mètres devant lui, se trouvait une autre cage. Son occupant était un homme aux cernes noires, avec un teint de peau légèrement bronzé. Ses dreads noirs étaient encombrées diverses breloques vertes et rouges, tandis qu'un bandana rouge était noué fièrement autour son front. Son visage...Assez facile à se souvenir, ce n'était pas tout les jours où vous voyez une tête aussi singulière que la sienne : une moustache, ces yeux qui changeaient sans cesse d'expression, et cette barbe légèrement ridicule, avec ces deux petites tiges qui partaient du menton. Celui-ci tentait, avec grand espoir, d'ouvrir la cage avec une tige de bois, non sans grands bruits

-Allez, allez...Déverouilles-toi, je t'en prie...
-T'espères ouvrir la cage? T'y arrivera jamais avec un truc comme ça...
-Oh. Désolé l'ami, mais je ne compte pas rester ici éternellement.
-Et tu comptes faire quoi, une fois sorti? Je te signale que le coin grouille de gardes qui te ramèneront ici vite fait bien fait!
-Dis-moi, petit...Que ferais-tu si tu savais que tu te fera éxécuter demain à l'aube?
-Je m'échapperai par tout les moyens?
-Bravo, fiston. Tu es plus futé que tu en as l'air.
- >_____<

Mais ce mec avait raison : il fallait pas moisir ici. Mais faire aparaitre sa Keyblade, là, comme ça, ça risquait pas de déranger tout le monde? Remarque, il n'y avait que l'homme aux dreads pour le regarder, et encore, il semblait bien trop affairé à tenter d'ouvrir sa cage. Mais quand on a pas la clé....
il fit alors apparaitre son arme et plaqua sa pointe sur la serrure. Un sorte de léger rayonnement sortit du trou, avant que l'on n'entende un léger déclic. Zolong n'eut plus qu'à donner un bon coup de pied dans les barreaux pour ouvrir la cage et sauter, pour atterir quelques mètres plus bas sur les pavés.
Par contre, le couinement des gonds attireraient forcément l'attentiond e quelqu'un : et c'était justement son voisin qui l'avait entendu, levant le regard pour voir le blondin armé de sa Keyblade qui sortait de nulle part.
Et bien, en voilà un garçon intéressant...C'était peut-être même sa clé vers la liberté...Et sa survie.

-Hé petit!
-Mmmh?
-Ne pourrais-tu donc pas aider un humbre pirate , afin de lui éviter un sort funeste?
-....Non.

Zolong se retourna, mais s'arrêta dans le chemin vers la porte. Et si...

-A moins que! Est-ce-que tu connais un "Jack Sparrow" dans le coin?
-Jack Sparrow? ...Oh, oui, bien sur! Que lui veux-tu?
-Baaah...On m'a demandé de le faire sortir d'ici ! Ensuite, pourquoi...J'en sais rien :/
-...Eh bien l'ami, c'est bien audacieux de ta part! Mais vois-tu, le problème, ce n'est pas d'entrer dans une prison, c'est d'en resortir. Et, tu l'as dit toit-même, s'imaginer sortir seul d'un endroit pareil est complètement...Stupide. Tu ne trouves pas?
-...Trèèès bieeen...

Zolong avait posé la main sur la poignée quand la voix du pirate l'interpella de nouveau.

-Attends, ATTENDS! Je regrette! Pardonne-moi."Zolong tourna sa tête vers l'inconnu, qui s'était mis carrément à la prier. "S'il-te-plait."
-...C'est mieux. Donc, tu sais où il est?
-Exactement!
-Et je suppose que tu veux que je te sorte de ta cage, et après tu vas me dire où il est?
-Tu as tout compris.

Bon, au point il en était, il avait beaucoup le choix. Avect out ce qu'il risquait de faire, il allait se retrouver avec la garde aux fesses, et mieux valait avoir un allié pour le supporter. Et même si c'était un allié insupportable
-...Okay, c'est parti." Il fit craquer ses doigts. "Soyons stupides, si tu veux! " Il mit son bras en arrière, prêt à lancer la lame sur la cage.
- O__O

Il eut le réflexe de se baisser lorsque la Keyblade atteignit la mini-cellule, ou plutôt, la chaine qui maintenait celle-ci au plafond. Elle la percuta de plein fouet, la faisant céder sur le coup. Elle s'écrasa à terre dans un grand fracas, la tordant sur le coup, mais elle ne se brisa pas. Pire encore : la serrure, déjà bien endommagée par les manipulations du gaillard, s'était définitivementt déréglée, gardant la porte vérouillée. Même la Keyblade n'y faisait rien. Le pauvre inconnu était définitivement enfermé dans cette prison, mais il risquai pas de le pendre tout de suite.

-Aaah, s'pas vrai...
-Sors-moi de là!

Ce fut à ce moment que qu'ils leur semblèrent entendre des voix à l'extérieur. Ce qui leur fut confirmé quelques instants plus tard par l'ouevrture soudaine de la porte, laissant entrer deux soldats dans la salle, fusil à la main, pointer droit sur eux. D'après leur expression, Zolong aurait pu dire qu'il ne s'attendait pas du tout à ça. Remarque, ils avaient fait un vacarme terrible en descendant la cage!

-LES PRISONNIERS S'ECHAPPENT!
-Ho-ho...
-De dieu!

Les gardes ,tout aussi surpris que les 2 compères, tentèrent de emttre en joue, mais durent plutôt évite un lancer malhabile d'épée dans leur direction. Une petite diversion, certes, mais très utile, donnant le temps à Zolong de s'approcher d'eux et d'asséner un coup de pied bien placé. Son adversaire s'écroula sur le coup, plié en deux. Mais l'autre possédait de meilleurs réflexes et se jeta sur lui l'épée à la main, qui siffla dans le vide, le Keybladeur ayant fait un bond en arrière pour éviter l'attaque.

-Tsss...

Il fit réapparaitre son arme et profita de la surprise pour le désarmer d'un coup puissant et l'assomer. Mince...Avec ce cri , c'était toute la base qui était maintenant en alerte, les voix portées par l'écho arrivant jusqu'ici. Les renforts n'étaient pas loin. Et puis, il fallait libérer l'autre...Tiens? Où était passé la cage?...Oh et puis mince, qu'il se débrouille tout seul, il trouvera ce Jack par ses propres moyens.
Il sortit de la salle pour arriver dans un grand couloir. A droite...Des gardes, avec leurs fusils en joue. Ho-ho, comme dirait l'autre...

-ABBATEZ-LES!
- O_O

La seule chose auquelle il pensa , c'était "Cours.". Et là, y a pas à dire, il n'y avait pas d'autres moyens de survivre aux balles.Dans la précipitation, Il prit la direction opposée et...Sa jambe heurta quelque chose de grand et de massif, et il bascula dans de longs escaliers dans un cri de terreur, mélé à d'autres...La chute sembla interminable, faisant tout un vacarme métallique dont Zolong ne comprenait pas la provenance. Il lui sembla heurter quelques gardes...Avant d'atterir quelques étages plus bas, couverts d'hématomes. Tandis qu'à côté de lui, une cage s'était brisée dans un grand fracas contre le mur, libérant son occupant, qui n'était rien d'autre que son compagnon d'infortune. Il avait sans doute réussi à déplacer la cage vers la sortie pendant qu'il s'occupait des deux autres imbéciles.

-...En-fin !
-Ouch, j'ai plus de tête... @_@

Le pirate , les bras à moitié écarté, le regarda d'un air heureux , le sourire au coin.

-Je n'en ai pas moi-même, petit.

Des cris se firent soudain entendre en haut des marches, tandis que l'écho des pas précipités se répercutaient sur les murs humides de la prison. le sourire disparut bien vite du visage du compère.

-Ecoutes , je te propose...De respecter l'une des plus anciennes et nobles traditions de la piraterie.
-Heeeeu...Laquelle?
-La fuite.
-...Bonne idée ça!

Le duo courut à toute vitesse vers l'autre bout du couloir, avec pas loin derrière les quelques tirailleurs qui le poursuivaient.


------------------------------------------------

-Retrouvez-les moi!" proférait le capitaine. "Je veux que ces deux prisonniers soient retrouvés et pendus haut et court, demain à l'aube! Personne ne s'est évadé de cet endroit, et personne ne s'en évadera! EXECUTION!
-Oui capitaine!

Pendant ce temps, dans l'arsenal du fort...

-On devrait être tranquille ici.

Zolong et son compagnon s'étaint chachés deerrière une pile de caisses d'armement, contenant des fusils de modéles divers, tous munis de leur poudre, munition et baïonette.Mais bon, rien de bien interessant, à part les 2 épées dont s'étaient munis son compagnon, alors que lui n'en avait pris qu'une. Deux épées valaient mieux qu'une...Si on savait les manier, bien entendu. Il n'était jamais trop tard pour apprendre, après tout. Mais bon, il y avait d'autre propriétés.

-Bon, donc tu disais que tu savais où trouver le garsque je cherches...

Le pirate semblait distrait, sans doute pensant au prohcain mouvement qu'ils devaient faire. La voix de Zolong le ramena à la réalité.

-Oui...?
-Tu sais, Jack Sparrow...

L'inconnu le regarda d'un air malicieux. Qu'est-ce-qu'il avait en tête, lui?

-Mais enfin petit...Je suis le capitaine Jack Sparrow.
-...Hein?

C'était quoi ce cirque encore? Voilà que ce gars se prétendait être Jack, l'homme qu'il cherchait. C'était quoi, une manoeuvre pour le tromper...? Si c'était ça, c'était gros pour passer. Mais il pouvait aussi être très bien le vrai, et il se pourrait aussi que celui-ci se soit assuré de sa bonne foi...Aaaah, mais quel dilemme.

-Attends, je suis pas convaincu moi. Qu'es-ce-qui me prouves que tu es bien Jack Sparrow?
-Et bien...

Il tira la manche de son bras gauche, rélevant une marque de brulure faite au fer, un grand "P" majuscule, comme pirate. Un peu plus loin sur son bras, il y avait un tatouage repésentant une hirrondelle volant au-dessus des océans.

-Et ça me prouve quoi?
- =___= Très bien, poses moi une question alors. N'importe laquelle.
-Huuuum...
-Allez, allez, on n'a pas toute la journée!
-Laisses-moi réfléchir!

Donc une question, une question...Qu'est-ce-qu'il pourrait poser comme question lui? Il ne connaissait pas Jack, et alina lui en avait fait aucune description...Attendez...La voilà, la question!

-Est-ce-que tu connais une Galina?
-...Galina?
-Oui, une rousse avec les yeux verts!

Il le regarda, les yeux grands ouverts.

-La seule Galina que je connaisse est une jeune fille aux cheveux d'or avec un sale caractère...Tenterais-tu de me piéger, petit?
-Yup, et t'es pas tombé dans le panneau. T'es bien Jack.
- Et bien voilà!...A propos, comment se fait-il que tu la connaisses?
- C'est une longue histoire...Elle m'a pris en otage, et maintenant, je suis à son service.
-Ah, toi aussi?

Les 2 compères se regardèrent d'un air incrédule.

-...Naaaan.
-Si. C'est une longue histoire, aussi...
-Du genre?
-Elle m'a pris en otage, et elle m'a mis à son service.
-Effectivement...

Des voix se firent entendre dans le couloir voisin, tandis que des légers bruits de couinement provenaient de la poignée de la porte. Suivi ensuite d'un puissant tambourinage de l'entrée, coincée, par les soins de Jack, par un lourd canon et quelques autres petites bricoles trouvées dans l'arsenal. Les éclats de voix étaient devenus plus fort : "La porte est bloquée!", "Ils sont là-dedans!", et d'autres petits mots gentils à leurs égards...

-Ho-hoooo...Jack?" chuchotta Zolong. "Une idée, vite!"
-Mais que veux-tu que je fasse?!
-Je sais pas moi, penses!

Jack se leva, et se mit à regarder la pièce de son air ahuri habituel. Une idée...Une idée...Mais où voulait-il donc qu'il trouve une idée? Donc...Penses...Penses...Des canons...Des boulets...De la poudre, des cordes , des mèches, et une fenètre. Une idée saugrenue, complètement folle, germa alors dans l'esprit tordu de ce cher Jack. Celui-ci se jeta au bord de l'ouverture et regarde au-dehors, pour trouver les créneaux de la muraille quelques mètres au-dessus. Et, un peu en-dessous l'une des dents de pierre, était planté une barre en fer, l'une de celles qui servaient à accrocher els cages des prisonniers morts, pour servir de patures aux corbeaux.

Un petit sourire malin se dessina sur son visage.

Il attrapa l'un des canons et le cala juste à côté de la fenêtre, dirigé vers l'ouverture. A celui-ci, fut noué une corde relativement épaisse, qu'il s'amusa alors à jeter dehors à plusieurs reprises : jusqu'à ce qu'elle passe enfin au-dessus de la barre pour revenir à lui, qu'il attrapa sans attendre, avec un baton fumant à la main.

-La corde!
-La corde?" répondit Zolong, incrédule.
-...Oui la corde!
-Mais je sais pas grimper aux cordes!
-Il n'est jamais trop tard pour apprendre!
-Mais...
-Pas de mais!
-Enfin...
-Pas d'enfin!
-Bah...
-Pas de bah!

Ils se regardèrent assez longuement.

-Pas de...?
-Dépèches-toi!" lança Jack.
-...Oukaaay..."

Il attrapa la corde, et la serra bien fort contre lui. Qu'est-ce-que ce mec préparait encore, avec son drôle de baton à la main...Ce fut à ce moment que le haut de la porte craqua, traversé par un tirailleur un peu plus fort que la normale. En même temps, Jack avait abaissée sa baguette cchaude et l'avait aposé sur l'emplacement de la mèche du canon. Celui-ci fit feu, tirant sur la corde et en même temps, provoquant une réaction en chaine qui fit exploser tout l'arsenal. Le duo fut alors entrainé dans les airs, tiré par la corde et soufflé par l'explosion, le tout dans un grand cri de terreur. Ils réaterissèrent -par miracle- sur le mur, Jack sur ses pieds, Zolong sur ses fesses.

-T'ES COMPLETEMENT MALADE?!
-Et heureusement que je le suis, sinon, on n'aurait jamais fait ça.

------------------------------------------------

-Dis t'es sur qu'on devrait pas être avec les autres? Si jamais le capitaine...
-T'inquiètes pas, c'est le dernier endroit qu'on penserait à fouiller, et encore!
-C'est surtout parceque tu gagnes que tu dis ça, toi...

Dans la salle de repos, grande pièce qui servait de lotissements aux gardes, mais aussi d'entrepôt des affaires des pirates, trois petis soldats s'étaient soustraits aux ordres du capitaine pour jouer aux cartes. Ceux-ci venaient de milieux divers et variés, mais cela importe peu pour l'action qui allait bientôt suivre. Car Zolong et Jack, ayant réussi à sermer leur poursuivants dans l'explosion de l'arsenal, s'étaient perdus dans le dédale du fort, et s'étaient décidés de prendre la première porte venue pour se cacher. Et la première porte qu'ils prirent, était justement celle de la salle de repos, qu'ils s'empréssèrent de refermer aussitôt. Pour ensuite s'apercevoir de la présence des gardes, qui les regardaient d'un air interloqué.

-...Mauvaise porte.
-Restez où vous êtes!

Les 3 gardes se jetèrent sur eux, épée dégainée. Zolong parait l'attaque maladroite de l'un et lui assenait un bon coup de pied dans le tibia suivi d'un bel upercut, tandis que Jack esquivait l'attaque de l'autre pour contre-attaquer et l'assomer d'une droite dans le nez. Le troisième, effrayé par la facilité avec laquelle le duo avait défait ses camarades, lacha son arme à terre et leva les mains.

-Ne...Ne me tuez pas!
-...Et c'est ça, les soldats de la marine royale?" répliqua Zolong, assez déçu.
- Y a eu pire." répondit Jack.
-...Quoi?
-Je t'assure!...Oh!"

Un sourire se dessina sur le visage du pirate, marchant vers les étagères sur lesquelles étaient posées les divers possessions, ou ex-possessions, des occupants , ou ex-occupants, de la prison. Il en tira une épée et un vieux pistolet, qu'il accrocha à sa ceinture, et un tricorne qu'il cala sur sa tête. Mais ce petit sourire disparut bien vite de son visage. Il manquait quelque chose. Tout en poussant un léger gémissant de terreur, Jack se mit à jeter les différentes affaires par terre, dans l'espoir de retrouver l'objet manquant.

-Il est où, le compas, il est où, le compas?! " répétait Jack, complètement paniqué.
-Ton compas? Mais on n'a pas besoin de ça!

Jack se retourna, passa devant Zolong et se mit à fouilleur d'autres étagères.

-Jack!
-Quoi?! Qu'est-ce qu'il y a?
-On n'a pas besoin de ce truc pour sortir d'ici!
-..." Il se remit à balancer vêtements et brocailles par terre, avant de finalement se retourner et attraper le garde au col. "Matelot! Ne saurais-tu pas où mon compas?"
-Heeeu...Mais, heu, non!
-Pas une toute petite idée?
-...Heu...Peut-être dans le bureau du capitaine...Il aime collectioner les babioles...
-Merci matelot. " Il se tourna vers son coéquipier. "Au bureau du capitaine!"
-Attends, attends, du calme. On peut très bien prendre un autre compas non?
-Non.
-Non?
-Non.
-Et pourquoi?
-Eh bien...Parceque c'est celui-là qu'il nous faut.
-Mais le coin grouille de gardes! Comment tu veux ne serait-ce qu'arriver là-bas?!

Jack le regarda avant de regarder les corps des 2 gardes étendus à terre, évanouis.

------------------------------------------------

-He Louis...Hein?

Un garde, entra dans la salle de repos, et fut surpris par le spectacle qui s'offrait à lui. En effet, il avait découvert 3 de ses collègues ligotés et baillonés. Et surtout, déshabillés...

------------------------------------------------

-Je saurais pas dire si c'est de la folie ou du génie.

Zolong et Jack traversaient les couloirs au milieu des autres gardes en alerte, sans être inquiétés. En effet, les deux petits malins avaient revétis les tenues de leurs adversaires, leur donnant un droit de passage illimité dans le labyrinthe qu'était le fort. Enfin, Jack avait du quand même cacher sa double-barbichette derrière les quelques foulards trouvés dans les vestiaires. Et encore, la moustache était bien en vue, et queles petits dreads dépassaient de la perruque blanche. Allez savoir par quel miracle, mais personne ne les avaient repérés, peut-être aussi parceque Jack se cachait bien derrière son coéqquipier.

-Vois-tu, mon ami, ces deux qualités vont très biens ensemble.
-Pour notre plus grand malheur...

Ils arrivèrent alors au bout du couloir, devant une porte en bois massive gardée par deux tirailleurs bien entrainés et armés. jack tenta une avancée, mais les deux baïonettes se pointèrent vers lui.

-Personne n'a le droit d'entrer ici! Ordre du capitaine!
-...Nous avons pourtant bien ordre de fouiller partout,non?" Répliqua Jack
-Et bien, pas ici!
-Après tout, c'est une magnifique cachette...Et que dirais le capitaine s'il découvrait que nos deux gaillards ont sacagés son bureau?" fit-il, la voix pleine d'ironie.

Ils s'échangèrent des regards inquiets dans les yeux, avant de se précipiter sur la porte, clé à la main. Une fois dévérouillée, ils entrèrent en trombe dans la pièce, mais aucune trace des prisonniers, vu qu'ils étaient derrière eux. Ils n'eurent pas le temps de s'en rendre compte : ils se reçurent tout deux un coup sur la tête avant de s'écrouler par terre. De nouveau, nos 2 portagonistes prirent soin de fermer la porte.

-Bien,bien,bien...Où est-il maintenant...

Pendant que Jack fouillait un peu l'endroit, Zolong jetait un coup d'oeil un peu plus approfondi sur le bureau. Des ordres d'incarcération et d'éxécution signé par le capitaine de la garde...Des papiers...Encore d'aure papiers...Divers rapports...Des lettres...Rien de bien étrange, pour un capitaine, à part cette passion pour les petits trucs inutiles. En même temps, un petit passe-temps dans un trou paumé comme celui-là, ça ne faisait pas de mal. Et après réflexion, il se dit que le capitaine n'allait pas remarquer la disparition de certaines d'elles...Après tout, il y en avait tellement. Les trois tiroirs furent alors fouillés sans vergogne par Zolong, qui, comme l'avait dit Galina, prenait vraiment le pli local. Dans deux premiers, que de la paperasse...Mais dans le troisième, étaient entassé plusieurs objets de tailles et valeurs diverses. Néanmoins, l'oeil du Keybladeur fut attiré par une "babiole" qui se distinguait très nettement des autres...

C'était une pièce en or. Sur celle-ci était gravée un crane assez effrayant, assez persuasif pour faire reculer les plus superstitieux. Mais hélàs, la cupidité faisait partie des défaults des hommes. Zolong prit la pièce et la fourra bien au fond de l'une de ses poches. Fallait bien qu'il gagne quelque chose, dans tout ça...Après avoir fouillé encore quelque peu, il trouva une étrange boite noire, qu'il s'empressa d'ouvrir. C'était un compas. Enfin, un compas...Celui-ci était complètement déréglé, la flèche indiquant tantôt un nord, tantôt un autre nord plus à l'est. Un truc complètement loufoque. A se demander que le pirate qui trainait ça était vraiment un marin...C'est alors que Jack le lui prit par le cordon pour le rattacher à sa ceinture.

-Mon bébé ! ^^
-Attends, c'est CE compas?
-Eh bien, oui, pour te dire. pourquoi, il y a un problème?
-Il indique pas le nord!
-Mon ami..."Il posa sa main sur son épaule "Ce n'est pas vraiment le nord qu'on cherche."
-Tu l'as pas perdu, toi, le nord.... =___=

Ce fut alors qu'un doute s'empara de lui.

-Tiens, j'y pense...Tu peux connaitre Galina sans être Jack.
-Oooh, s'il-te-plait, on avait déjà parlé de ça!
-Justement, reparlons-en! Qu'est-ce-qui me prouve que tu es bien Jack?
-Eh bien...

La porte s'ouvrit à la volée, laissant passer 4 tirailleurs avec leur fusil armé et pointé droit sur eux, et la capitaine, visible très mécontent de l'évasion des deux compères. Jack se cacha dans le dos de son compagnon d'infortune.

-M.Metsa...M.Sparrow...
-Captaine." fit Jack, passant sa tête par-dessus l'"paule de Zolong. "Capitaine Jack Sparrow."
-Je me doutais bien qu'il y aurait une évasion intempestive, mais venant de votre part, M.Metsa...Vous me décevez beaucoup. Et puisque vous êtes son complice...Vous serez éxécuté avec lui. Gardes, raccompagnez-les dans leur cellules. Et veillez à ce qu'il ne s'échappe pas, cette fois-ci.

Le Keybladeur déglutissa.Et tout ça pour un foutu compas...

------------------------------------------------

Jack et Zolong furent enfermés dans une cage commune, suspendus au plafond et surveillés. Il fallait dire, après la démonstration qu'ils venaient de faire, c'était justifié. Mais être si proche du but et le rater à cause d'un machin qui ne marchait même pas, c'était rageant.Son "ami" , Jack, se risqua alors à placer quelques paroles.

-Tu vois? Eux au moins, ils m'ont reconnus.

Tout ce qu'il eut comme réponse était un grognement mécontent de son voisin.

-----------------------------------------------

Et voilà. Tout allait s'arrêter ici. End of the road, comme le disaient ces chers anglais. Il était maintenant au-dessus de cette trappe qui, une fois la corde au coup, allait s'ouvrir...Il allait ensuite s'étrangler lentement avec son copain Jack Sparrow...Enfin, copain n'était pas vraiment le terme approprié. Mais cela n'avait plus d'importance à présent...Il allait mourir. Plus rien n'aura d'importance. Après tout, c'était peut-être mieux comme ça...Etait-il vraiment fait pour cette vie? De toute façon, il avait maintenant les mains liés par ces cordages, il ne pouvait plus rien faire...
Les baguettes se cognaient aux tambours, alors que l'un des soldats allait entamer la déclaration de condamnation de Jack et de lui-même. Les derniers mots qu'il allait entendre...

-Jack Sparrow, la cour proclame...
-Capitaine, capitaine Jack Sparrow" murmura Jack, fidèle à lui-même jusqu'au bout.

Le soleil se levait à l'horizon...Quel beau tableau, pour une mort...L'aube. Il n'y avait rien de mieux que l'aube sur la mer...Attendez...L'aube!!!
Une lueur d'espoir réapparut dans le coeur de Zolong, et celui-ci, après avoir regarder à droite et à gauche, murmura à Jack:

-Il faut gagner du temps!
-Comment ça gagner du temps?
-Tout ce que tu peux! VITE !

Jack sembla surpris par une telle demande. Alors que la déclaration continuait, il sembla réfléchir quelques instants...Avant de prendre la parole.

-Et pour cela, vous avez été condamné...
-Hep là! A-t-on au moins droit à une dernière volonté?

Ces quelques mots avaient attirés l'attention de toute la cour de sable, avec en son centre la fameuse potence sur laquelle se trouvait Jack, Zolong et le bourreau. La plupart des fusiliers se regardèrent assez étonnés, mais seul le capitaine restait impassible. Il en avait déjà vu, des comme celle-là...

-Eh bien, faites donc , Sparrow. Mais cela ne vous évitera pas la corde...
-Merci bien.

Jack quitta alors son emplacement pour se balader sur les planches en bois, semblant réfléchir à ses dernières volontés.

-Je dois dire que tout ça s'est révélé très plaisant.
-Tout ça?" Demanda le capitaine, s'interrogeant beaucoup sur le comportement de Jack.
-Eh oui, tout ça! L'emprisonnement, et puis, la partie la plus intéressante sans doute, l'évasion. Ah, ça a été...Très intéressant. Quelle course-poursuite, les amis!" Jack s'était rapproché du bourreau, se tenant à côté de lui.
-Oui, mais c'est fini tout ça...C'est la fin de l'histoire pour vous, vu que vous allez être exécuter !
-Eh bien non justement, l'histoire n'est pas terminé. Car après tout, je suis , enfin, nous sommes les héros de cette histoire, et les héros ne meurent jamais à la fin de l'histoire : c'est bien connu. Et à ce que je sache, nous ne sommes toujours pas morts.
-Pour des héros qui ne vont pas mourir, vous êtes dans une posture plutôt fâcheuse…
-Heureusement, sinon, le héros n'aurait aucun à mérite à être héroïque.
-Alors, en quoi êtes-vous héroïque, M.Sparrow?
-Et bien…Les héros sont capables parfois des choses les plus…Stupides.

Sur ces mots, Jack se jeta sur la hache accrochée à la ceinture du bourreau, coupant ses liens avec la lame affûtée de celle-ci, avant de dégager d’un coup de pied le bourreau sur les quelques gardes qui se tenaient devant lui.

-Ca, c’est héroïque, par exemple ! » lacha Sparrow, ayant volé la hache sur le ceinturon du bourreau.
-Bravo, Jack ! » Zolong fit apparaître sa Keyblade dans ses mains, et profita de la surprise pour couper ses liens.

Le duo profita de la surprise pour sauter dans la cour, droit sur un groupe de 5 hommes qui avaient déjà tirés laur épée pour combattre. Alors que les épées s'entrechoquaient entre elles dans leur habituel tintement métallique, Jack demanda:

-On va où maintenant!
-Vers l'espoir! " répondit Zolong, désarmant un garda et lui lacérant la poitrine. "Première fois que je tue un homme, moi..."
-Et c'est où l'espoir? " Jack planta sa hache dans la poitrine d'un autre, profitant de l'occasion de s'emparer d'une épée. Les 2 compères se retrouvèrent dos à dos, opposé à des renfrots qui n'arrêtaient pas d'arriver.
-A l'est!" Zolong tira un Brasier dans un petit rassemblement de garde qui génait le passage, faisant tomber en arrière l'un d'eux, provoquant la chute de tous les autres. "Par là!"
-On m'avait jamais dit que l'espoir était à l'est!" Il profitèrent de la chute des gardes pour sortir du cercle et monter sur les escaliers qui menaient au chemin de ronde. Encore une fois, ils se retrouvèrent encerclé par deux groupes de gardes, armés d'épées.

-Fusiliers!
-Non! " hurla le capitaine. "Vous allez blesser nos hommes!"

Pendant ce temps, Zolong et Jack tentait de se tailler un chemin vers le sommet, le premier tailladant les quelques soldats qui tentaient d'arrêter leur avancées, le dernier repoussant ceux qui tentaient de les prendre par derrière. En peu de temps, le duo avait réussi à atteindre le chemin de ronde. L'aube les -éblouissa de sa clartée. Quelques secondes plus tard, ils furentde nouveau piégés, cette fois-ci par les fusiliers, qui les tenaient bien en joue. Le capitaine s'avança vers eux, avec un air ce conquérant.

-Messieurs, je crains que vous ne soyez les héros de cette histoire...
-Ca, c'est pas sur, petit père !

Cet éclat de voix avait surgis de nulle part, et semblait être étouffée, "filtrée" par quelque chose. Pour les soldats, elle était inconnue, pour les 2 combattants, elle était extrèmement familière.

-...Ne me dit pas que c'est elle qui t'a envoyé." demanda Jack. S'ensuivit un silence troublant...Interrompu alors par un lourd sifflement, celui des réacteurs du Purple Hole, qui venait de s'élever dans els airs, appaaissant au-dessus de la muraille. Les gardes, effrayés, détalèrent comme des lapins en voyant les canon commencer à s'illuminer. Seul le capitaine restait là, complètement hébété.

-C'est...Impossible..." dit-il, complètement stupéfié.
-Non, improbable." répondit Jack.

Le cockpit s'ouvrit, laissant apparaitre Galina dans un nouvel accoutrement, qui lui donnait beaucoup plus de classe.

-Je crois que finalement, j'aurais préféré être mort." laissa échapper Jack, pas trés heureux de la présence de la femme.
-Voyons Jack...J'en garde de très bons souvenirs de cette petite aventure...
-Moi pas." Jack se retourna et se préparait à s'en aller avant de se faire chopper par le col.
-Tu t'en vas pas toi..."dit Zolong, qui ne voulait pas lacher ce pourquoi il était venu ici
-Et vous ne vous en tirerez pas comme ça!" Le capitaine avait dégainé son épée et la pointait en direction des deux compères.
-Ooooh, mais je vous jure..." Galina n'eut qu'à appuyer sur un bouton, et le capitaine fut annihilé par un tir de canon Brasier X, le dernire modèle en plus de ça. "Allez, hop! Charges moi ça."

Zolong traina Jack dans le cockpit, et quelques secondes plus tard, le vaisseau était reparti. Les quelques gardes qui étaient revenus contemplèrent tout ce qu'il restait de leur capitaine...Les bottes.

-----------------------------------------------

-C'est sympathique, ici..." fit Jack, en visitant le salon-chambre du vaisseau? "Tiens, que s'est-il-passé ici?". Il montra le matelas troué de toute part
-Tu veux même pas savoir...
-Bieeeen..." Le pirate regarda à un peu plus, avant de se faire interpeller par Galina. "Jaaaaaack! Ici!"
-Que se passe-t-il donc? Galina, te languirais-tu déjà du célèbre capitnaine Jack..." Arrivé au niveau du siège du pilote, il fut empoigné au niveau du col et ramené d'un mouvement sec. "...Sparrow?"
-Notre cap.
-Quel cap?
-Vers l'îîîle, Jack...
-...Quelle île?

Jack neut pas le temps de dire "Ouf." ,qu'il s'était reçu un coup de poing sur le pif. Le saisissant avec sa main , il le remit en place, dans quelques craquements sonores.

-L'île de la muerta, bonhomme.
-Ah, cette île.
-T'avais parfaitement compris...
-Mais j'ai parfaitement compris!

Jack détacha la boussole de sa ceinture et le mit dans les mains de Galina, l'ouvrit et déguerpissa dans l'autre salle. Après quelques hésitation, la seule flèche présenete sur le cadran indiqua une direction précise.

-Et je fais quoi?
-Suis le nord!
-Suis le nord?" Galina regarda la boussole d'un air incrédule. "Okay, on suis le noooord...."

Pendant ce temps, Jack s'était mis à chercher quelque chose dans le vestibule, tandis que Zolong prenait un petit de repos sur le canapé. Après toute cette action, il l'avait bien mérité....Il se contre-fichait de ce que faisait Jack pour le moment...Enfin jusqu'à entendre un léger déclic. Jack, dans sa dooouce ignorance, avait dégoupillé une grenade...

-C'est pas une bouteille de rhum ça...
-NOM DE DIEU !

Zolong se jeta sur la grenade avant de la balancer par le hublot.

-----------------------------------------------

Un peu plus bas, sur un vaisseau marchand.

-C'est quoi ce cordage, Mr Smith?
-Mais monsieur, je pensais que...
-Je crains, Smith, que vous allez...

Ce fut alors quelque chose tomba lourdement sur la tête du capitaine, l'assomant sur le coup. Et la dernière chose que vit Mr Smith, c'était un petit objet vert qui avait atteri dans la cale...

-----------------------------------------------

Une puissante explosion retentissa dans les airs, parvennant aux arrières de l'improbable trio.

-Vous avez encore fait quoaaa, vous deux...?
-Rien! Rien du tout! " répondirent-t-ils en coeur.


Edité le 05-02-2008 à 03:26:25 par Zolong




--------------------
Clé : Darksun
Runes : Encore inconnue.
Elements : Pas connus
Camp : L'ordre?
Thème de Zolong
Haut de pagePages : 1  
 
 Kingdom Hearts World  Les Mondes  Port royal  Prison Del PeroNouveau sujet   Répondre
 
Identification rapide :         
 
Divers
Imprimer ce sujet
Aller à :   
 
créer forum